Après avoir effectué une école d’horticulture dans le Grand Est et affiné son savoir-faire manuel en tant qu’artisan-fleuriste, Jefferson Fouquet a progressivement développé son vocabulaire artistique basé sur la déconstruction des codes classiques de la composition florale. Il crée des effets de rupture en immergeant les fleurs dans des univers urbains ou en les détournant avec de la peinture ou des textures synthétiques. Son travail formel plus proche de la sculpture ou de l’installation in-situ que de l’ornementation s’immortalise le plus souvent par des collaborations avec des talents visuels et plastiques ou des créateurs de mode (Neith Neyer, Jean Vincent Simonet…). Son compte Instagram a rapidement attiré à lui des institutions (Artcurial), publications et marques à forte teneur créative (Novembre magazine, Kenzo, Gucci, Diptyque, Vogue Brésil…)

texte par David Herman

photo par Mathilde Karrèr